La petite histoire ...

Je suis assistante sociale de formation et j’ai travaillé un temps pour des services publics d’insertion socioprofessionnelle mais aussi d’orientation scolaire.
Mais rien n’y faisait je ne me sentais pas en phase avec mes valeurs profondes.
Il me manquait quelque chose, j’avais cette impression de ne pas être accomplie.
Après m’être arrêtée durant quelques années pour me consacrer à mes enfants, j’ai décidé de faire une spécialisation en orthopédagogie.
Ayant moi-même trois petits garçons dont un porteur d’un léger handicap, je me sentais concernée par la question de l’inclusion des enfants à besoins spécifiques.
C’est lors de cette formation que j’ai découvert la théorie des intelligences multiples.
Cela a éveillé chez moi beaucoup de choses, en premier une meilleure compréhension de mon propre fonctionnement, notamment une intelligence créative que je n'avais jamais réellement exploitée.
Je me suis lancée dans la création de l’outil Fort Intérieur poussée par un besoin d'exprimer ma créativité d'une part. Et d'autre part pour aider d'autres personnes à se reconnecter à leurs ressources et à oser les utiliser au service de ce qui leur tient à coeur. 
M'est apparue en premier l'image des clés, symbole de l'ouverture, ouverture des portes, des chemins, de l'avenir, des possibles, mais aussi de son for intérieur.
Mon souhait est d'ouvrir des pistes, de revaloriser toutes les compétences humaines et célébrer la richesse de la diversité des profils.
Les habilités mathématiques et littéraires restent les seules véritablement exploitées et valorisées dans le système belge. Malheureusement chez nous les filières de qualification professionnelle, les métiers manuels et artistiques, sont considérés comme des solutions de dernier choix après un parcours d'échec. Cela a une incidence sur la considération de ces métiers et sur l'estime de soi des élèves qui se retrouvent orientés vers ces filières.
Aussi ma méthode souligne l'universalité et le caractère immuable de toutes ces capacités.
Dans mon jeu elles prennent la forme de cristaux pour matérialiser le caractère sacré, précieux et inépuisable du potentiel humain.
J'ai choisi le jeu, vecteur d'échange et de plaisir partagé, qui amène à dédramatiser, à apprendre sans avoir peur.
Et maintenant ... à vous de jouer !
Saïda Ben Kaddour

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés